La Tauromachie

” Sa dernière découverte, la tauromachie. Après tant d’autres, elle est fascinée par la masse musculaire du taureau et par le ballet que celui-ci joue avec les hommes. ” Propos extraits de la revue ” Vénerie “

La rencontre entre Catherine Farvacques et la tauromachie n’a rien de fortuit ni d’improvisé. C’est d’abord la cavalière de dressage qui s’est intéressée au travail des chevaux de corrida équestre.

Mais l’insatiable curieuse ne voulais par débarquer en parfaite néophyte à sa première corrida, sans rien y comprendre et applaudir à contre-temps.

Elle pris donc une année à étudier, lire, visiter des élevages, rencontrer des écrivains taurins, discuter avec des toreros jusqu’à son baptême de corrida qui s’est vite transformé en immersion et contamination fulgurante par le virus taurin.

Depuis, vous pouvez la croiser dans les férias du sud de la France et de l’atelier breton s’échappent souvent de bribes de flamenco et de sévillanes.

Si vous souhaitez faire réaliser une oeuvre personnalisée sur ce thème, cliquez ici